Friends of Fort Willow Logo

Home History About Us Visit News & Events Contact En Français
Provincial Historical Site Sign
L'Histoire de Fort Willow

Un lieu de rencontre

Les Premières Nations, les explorateurs français et les marchands de fourrure

Pendant des milliers d’années, différentes populations se sont côtoyées à Fort Willow.

Il y a 3000 à 4000 ans, les premiers habitants de la région pêchaient le long des rives du Lac Nipissing. Des preuves de leurs campements de pêche ont été retrouvées aux abords de la région aujourd’hui nommée les terres humides Minesing.

Jusqu’aux années 1600, le peuple Wendat, ultérieurement appelé le peuple Huron par les explorateurs français, était bien établi dans plusieurs villages au Nord du Comté de Simcoe. Certains de ces villages atteignaient une population de 3500 habitants. Le peuple Wendat était une nation de marchands qualifiés et de fermiers. La route de portage Nine Mile qui connecte Barrie à Fort Willow était très utilisée comme route de commerce entre les villages.

Au début des années 1600, les explorateurs français et les missionnaires Jésuites arrivèrent dans la région. Parmi les premiers arrivants, le célèbre explorateur Etienne Brûlé, envoyé comme éclaireur par Samuel de Champlain, est considéré comme le premier européen à avoir voyagé au-delà du fleuve St Laurent et à être allé à la baie Géorgienne et aux Grands Lacs.

Vers la fin des années 1600 et pendant les années 1700, des Ojibway et des Mississauga venant du nord arrivèrent dans la région. Les marchands locaux de fourrure empruntèrent le portage à la fin des années 1700 et au début 1800, suivis par la Compagnie du Nord-Ouest à partir de 1812.

Examples of First Nations items

Exemples de biens échangés par les marchands européens en contrepartie des fourrures des Premières Nations.

Examples of First Nations items

Exemples d’objets ménagers utilisés par les Premières Nations.

La Guerre de 1812

Le Passage de Nottawasaga – Un lien vital

En 1812, le commandant britannique en poste à l’Ile St Joseph reçut une dépêche urgente envoyée par courrier par le portage Nine Mile et Fort Willow : Les États-Unis d’Amérique ont déclaré la guerre à l’Empire britannique !

La dépêche fut envoyée par le passage de Nottawasaga, un raccourci dans les terres entre Fort York à Toronto et Wasaga Beach, ce qui permit aux Anglais de prendre par surprise le Fort Mackinac aux Américains avant même que le commandant de l’armée américaine ne soit informé que son pays était en guerre.

Basé sur une petite île entre les lacs Huron et Michigan, le Fort Mackinac, aussi appelé le Fort Michilimackinac, était le point d’entrée vers la partie supérieure des Grands Lacs et le nord-ouest du continent. La prise du Fort a permis au commerce de fourrure, dont l’économie canadienne était fortement dépendante, de perdurer pendant la guerre et de consolider le soutien indispensable des Premières Nations à la cause britannique.

Pendant la deuxième moitié de 1812 et en 1813, la guerre fît rage dans la péninsule de Niagara et dans la région inférieure des Grands Lacs. La victoire américaine lors de la bataille de Put-in-Bay sur le lac Erié en septembre 1813 leur donna le contrôle absolu de cette région. Dans la mesure où les biens britanniques ne pouvaient plus circuler par le lac Erié en direction de Fort Mackinac, le passage de Nottawasaga devînt un chaînon crucial pour l’approvisionnement britannique.

Nottawasaga Route Map

Le Passage de Nottawasaga et les Grands Lacs pendant la Guerre de 1812.

Le Passage de Nottawasaga – Sécuriser la partie supérieure des Grands Lacs

Vers la fin 1813, le Fort Mackinac était presqu’à court de provisions. Une expédition de secours empruntant le Passage de Nottawasaga fût organisée, depuis Kingston, sur l’ordre du Lieutenant-Colonel Robert McDouall du régiment d’infanterie légère Glengarry.

En janvier 1814, un premier contingent de charpentiers et de travailleurs partit de Kingston pour Fort Willow avec l’ordre d’améliorer le portage Nine Mile et de construire 29 navires (embarcations à faible tirant d'eau, bateaux à fond plat) avec le bois de la région. Un mois plus tard, le contingent principal du Lieutenant-Colonel Robert McDouall, comprenant deux compagnies du Régiment Royal de Terre-Neuve dirigé par le Lieutenant Andrew Bulger, quitta Kingston chargé de vivres destinés à Mackinac.

Suite à leur arrivée à Fort Willow, l’expédition de secours embarqua sa flottille sur la rivière Nottawasaga le 22 avril. Ils naviguèrent en aval vers l’embouchure de la rivière aujourd’hui dénommée Wasaga Beach. Naviguant à travers les glaces du lac Huron, l’expédition arriva à Fort Mackinac le 14 mai 1814 après avoir transporté, depuis Kingston, les vivres sur la glace et dans la neige sur un parcours long de 900 km.

Trois mois plus tard, le 14 août 1814, les Américains attaquèrent Wasaga Beach et coulèrent le navire de ravitaillement britannique Nancy. Son commandant, le lieutenant Miller Worsley, bâtit en retraite avec ses soldats blessés vers Fort Willow, poursuivi en chemin par les Américains. Il envoya les blessés vers le sud tandis qu’avec les troupes et les réserves qui attendaient d’être expédiées, il embarqua trois navires et un large canot en direction de Mackinac tout en évitant le siège des navires américains situé à l’est de sa destination.

Secondé par le lieutenant Bulger et avec l’aide de quelques navires, Worsley captura par la suite les navires américains Scorpion et Tigress. Cet acte audacieux scella le sort des Américains dans la partie supérieure des Grands Lacs, lesquels resteront sous le contrôle britannique jusqu’à la fin de la guerre qui se termina officiellement en février 1815 avec la signature du traité de Ghent.

Commemorative Sign Royal Newfoundland Regiment

Un monument de commémoration, érigé ici à Fort Willow, reconnait la bravoure et la contribution du régiment royal de Terre-Neuve pendant la Guerre de 1812.

Les années d’après-guerre

Renforcer les lacs et direction vers l’ouest

Suite à la Guerre de 1812, les Britanniques reconnaissent l’importance stratégique des Grands Lacs et s’affairent à renforcer la défense du Haut-Canada. Une grande quantité d’approvisionnements circula dans la région et était destinée à construire et maintenir de nouvelles colonies, incluant celles de l’île Drummond, Schooner Town, situées à l’embouchure de Nottawasaga et Penetanguishene.

Entre 1815 et le début des années 1820, le commerce sur le portage Nine Mile était si important que Fort Willow est devenu un dépôt d’approvisionnement stratégique pour les bateaux en attente de mettre le cap vers la baie Géorgienne. L’enceinte du fort comptait neufs bâtiments, et au moins une réserve avait été construite à l’extérieur de celle-ci. Un chemin de rondins de 1,5 km reliait le fort à une série de réserves et au quai de Willow Creek.

À l’âge de 14 ans, le révérend Thomas Williams a travaillé sur le portage Nine Mile au début des années 1820. Dans les Pionneer Papers, son récit de l’époque, le révérend Williams raconte que trois attelages de bœufs étaient employés à tirer des charrettes capables de supporter 12 tonneaux de farine, soit l’équivalent d’une tonne. Chaque attelage faisait un aller-retour par jour et jusqu’à quatre voyages par semaine.

Dans les années 1820, le portage Nine Mile était emprunté par divers voyageurs, tels que les marchands de fourrure et les pionniers allant vers l’ouest, en plus du commerce militaire et naval. David Thompson, le célèbre arpenteur et cartographe, et le capitaine John Franklin, l’explorateur de l’Arctique, furent de ceux qui empruntèrent le portage au cours de leur périple.

Le portage Nine Mile fût utilisé jusque dans les années 1830, pendant que la route de Sunnidale était en construction et celle de Penetanguishene amendée, la seule route autrefois praticable en hiver. Dans les années 1850, ces routes furent à leur tour délaissées en faveur du chemin de fer.

Vous souhaitez en savoir plus ? Visitez le musée du comté de Simcoe ou visionnez le document historique Pioneer Papers, disponible en ligne sur ourroots.ca.

Nine Mile Portage Map

Le portage Nine Mile



Copyright © 2018 Friends of Fort Willow. All Rights Reserved.
Disclaimer
Contact